Le E-marketing pour artisan : entrevue avec Robin-Lemieux Poulin

Le E-marketing pour artisan : entrevue avec Robin-Lemieux Poulin

Auteur : Émilie Giguère

« L’artisan, c’est quelqu’un qui fait tout, de la conception du produit à la comptabilité, à la gestion des médias sociaux et au marketing. Grâce à leur modèle économique, ils rencontrent des défis supplémentaires, mais également des opportunités marketing supplémentaires, notamment le fait de pouvoir parler au “je”. Dans l’intonation et le ton, ils ont une grande versatilité. J’aimerais leur transmettre que leur entreprise leur amène de grands défis, mais également de grandes opportunités ! »

Robin Poulin-Lemieux, coach au Quartier Artisan, œuvre comme coordonnateur marketing au sein de l’entreprise Destination Sherbrooke. Titulaire d’un baccalauréat en marketing de l’Université Laval et d’un MBA à l’Université de Sherbrooke, il possède une grande expérience dans le domaine du B2B (business to business). Dans sa carrière, il a travaillé autant du côté agence que du côté client, ce qui lui a permis d’avoir une vision globale des enjeux des deux partis. À travers son intervention au Quartier Artisan, Robin a accompagné les artisans dans une conférence montée spécialement pour eux, une « version concentrée » de tout ce qu’il a appris au cours des 15 dernières années.

L’intervention était centrée sur le marketing web, pour permettre aux artisans de connaître les éléments clefs afin de créer un bon site web, les différentes de gestion de contenu et les opportunités d’investissement publicitaire. À travers son atelier, Robin a cherché à outiller et accompagner les artisans afin de les aider à comprendre la mécanique web. Il souhaite que son intervention permette aux artisans de croître grâce aux plateformes web de façon autonome.

Et qu’est-ce qu’on retient de cet atelier ?

  • L’importance du « POURQUOI » : En tant qu’artisan, il est primordial de connaître son « POURQUOI » et d’avoir une certaine clarté dans les objectifs et la raison d’être de sa marque artisane.
  • Tout est atteignable : Même les plus grandes idées peuvent être réalisées et les plus grands buts atteints, tant que des objectifs clairs sont définis et qu’on a les ressources. Un bon départ pour croître dans la direction désirée en tant qu’artisans est de se fixer des objectifs SMART : spécifiques, mesurables, atteignables, réalistes et temporels. Pour accompagner les artisans dans leurs objectifs à plus ou moins long terme, Robin leur a demandé d’inscrire leur objectif SMART, qu’il gardait dans une enveloppe. Un mois avant la date d’échéance notée dans leur objectif, Robin leur retransmettra l’enveloppe afin de les stimuler à poursuivre leur travail.
  • Accessibilité des opportunités marketing : Mêmes si les artisans ne sont pas nécessairement experts au niveau marketing, plusieurs méthodes et façons de faire accessibles et peu complexes s’offrent à eux ! Par exemple, l’infolettre, qui est un des outils proposant le meilleur ROI (retour sur investissement), qui demande le même temps de création, qu’elle soit destinée à 10 ou 10 000 personnes.

« Les artisans sont tous uniques et ont des modèles d’affaires distincts, des méthodes de travail qui leur sont propres et des manières de croître uniques. Découvrir cette unicité et leur propre modèle d’affaires, c’est ce qui m’allume. Au final, j’apprends autant d’eux qu’ils apprennent de moi. »

Aller à la barre d’outils