Fabcamp : L’art de bien servir sa clientèle selon Karine Foissy

Fabcamp : L’art de bien servir sa clientèle selon Karine Foissy

C’est en 2011 que Karine Foissy découvre le verre fusionné. Après avoir créé quelques assiettes et objets déco, elle opte pour la création de veilleuses qu’elle affectionne particulièrement pour « leur aspect ludique et rigolo, en plus d’être des objets pratiques qui accompagnent les enfants ». Deux ans plus tard, alors qu’elle était en congé de maternité, elle fonde Veille sur toi et lance sa page Etsy. Aujourd’hui, l’entreprise est distribuée dans plus de 100 détaillants au Canada. Sa page Facebook est suivie par plus de 40 000 abonnés et il n’est pas rare qu’elle vende « six, sept, et parfois huit » veilleuses à la même personne. Un succès que l’entrepreneur attribue à l’expérience qu’elle offre à ses clients. Expérience, service ou mindset, peu importe le nom que l’on y attribue, prendre soin de ses clients c’est un art que la créatrice manie à la perfection et dont elle vous partagera les rudiments lors de sa conférence à Fabcamp le 12 octobre prochain.

Pour Karine tout commence par l’établissement d’une relation directe et authentique avec le client. « Je parle toujours au Je sur Facebook ». Selon l’entrepreneur, cette proximité permet à sa communauté de s’approprier, d’une certaine façon, son entreprise. « Ils font partie de mon succès », affirme-t-elle, et elle n’hésite pas à le leur rappeler. Pour chaque vente conclue et postée, elle inclut toujours une note signée à la main remerciant les futurs propriétaires de lui avoir fait confiance. Elle les implique parfois dans le processus de création, et n’hésite pas à répondre à leur besoin. Récemment, elle a investi des montants considérables afin que ses veilleuses puissent être adaptées aux différents modèles de prises électriques. Une requête qui avait été émise par des clients, et qui aujourd’hui facilite l’utilisation de ses produits.

Cette capacité à concilier les intérêts de sa communauté à la croissance de son entreprise, c’est une qualité qu’elle avoue avoir héritée de son passé d’enseignante au primaire. « J’ai appris à être diplomate et courtoise. Lorsque l’on est professeur, on gère beaucoup de parties prenantes. On apprend à peser ses mots ». Des qualités qui lui permettent de fidéliser sa clientèle, et aussi, rajout-elle, « d’éviter les mauvais commentaires, qui peuvent faire des ravages sur les médias sociaux ».

Alors qu’il était naturel pour Karine de créer des expériences authentiques avec sa clientèle, c’est une pratique qui est aujourd’hui au cœur de sa stratégie d’affaires. Comment fidéliser sa clientèle? Comment réfléchir à sa clientèle en les incluant au cœur de son développement d’entreprise? Ce sont deux questions auxquelles elle répondra lors de son atelier le 12 octobre prochain.

Venez la rencontrer!

Crédit photo de couverture: François Maisonneuve

Crédit Rose aux joues Photographie

Aller à la barre d’outils