Fabcamp : Être artisan de sa croissance selon David Côté

Fabcamp : Être artisan de sa croissance selon David Côté

Rien arrête David Côté dans sa conquête de l’industrie alimentaire afin d’en améliorer les rouages. Après avoir Cofondé  Crudessence et RISE Kombucha il cofonde Jus LOOP, qui promeut l’économie circulaire en récupérant les fruits et légumes écartés par les distributeurs. Si aujourd’hui il travaille à temps plein sur le démarrage de Jus LOOP, ces entreprises emploient aujourd’hui plus de 225 employés, et elles continuent à produire de façon artisanale. Les 25 000 bouteilles de kombucha produites par jour sont encore embouteillées et étiquetées à la main. Et si on lui demande si ces pratiques sont plus coûteuses, il répond heureux : « oui, mais je crée de la job ». Comment y arrive-t-il?  C’est la question qu’on lui demandera leur de sa venue à Fabcamp le 12 octobre prochain à Lac-Mégantic.

Pour l’entrepreneur il est évident que les consommateurs de demain veulent un produit qui est aligné avec leur mode de vie, «ils ne cherchent plus les produits moins chers, mais veulent s’identifier à ce qu’ils achètent.  Et par conséquent, « ça fait des clients très fidèles », explique-ti-il. Il est donc primordiale pour les entrepreneurs de répondre à un besoin. Par exemple, l’objectif de la mise en marché de RISE Kombucha, un breuvage pétillant résultat de la fermentation d’un champignon, était de proposer une alternative aux boissons gazeuses trop sucré que l’on trouve sur le marché. Les gens soucieux de leur bien-être sont ainsi devenus des clients réguliers de la marque.

C’est aussi parce que l’entreprise répond à un besoin que ses clients sont prêts à payer plus cher, ce qui permet à l’entreprise de pouvoir faire des choix éthiques, même s’ils sont plus coûteux. « Je me rappelle que lorsque l’on a démarré Crudessence nous nous avons écrit un Manifesto qui décrivait nos valeurs et notre façon de faire. C’était à partir de ce document que l’on prenait nos décisions », poursuit David. Le Manifesto allait même jusqu’à décrire les critères d’embauche. Document qui permet donc de répondre à un ensemble d’enjeux de gestion, mais qui assure qu’une structure grande soit-elle puisse toujours fonctionner de façon respecter ses valeurs.

Et quand on le fait bien « on crée quelque chose de vraiment spéciale », ajoute Julie co-fondatrice des jus LOOP. Selon elle, lorsque l’on développe une telle entreprise aucune promotion est alors nécessaire, « le mot se propage ». Les gens parlent de vous, les journaux vous site, bref il suffit dès lors d’assurer une croissance de l’entreprise tout en conservant son essence, soit ses valeurs artisanales ou écoresponsables. « Il est évident qu’on peut croître et respecter ses valeurs », affirme David.

Ne manquez pas sa conférence le 12 octobre prochain. Pour vos billets c’est ici.

Crédit photo Sylviane Robini

Aller à la barre d’outils