Comprendre le management de l’entreprise artisanale : le rôle de la proximité

Comprendre le management de l’entreprise artisanale : le rôle de la proximité

Les entreprises artisanales sont vraiment bien distinctes des autres entreprises dans presque tous ses aspects, y compris dans le management. La gestion d’une entreprise artisanale est symétriquement opposée à celle d’une multinationale bien que l’on retrouve dans le fonctionnement artisanal des fortes similarités avec une entreprise en démarrage. L’entreprise artisanale et les startups ont plus de similarité qu’on ne le pense.

Cette convergence entre ces deux mondes passe par la gestion. La caractéristique du management de l’entreprise artisanale, comme celle de la startup, est l’importance de la proximité qui ensuite se décline dans tous les aspects du management.

L’objectif, ici, est de proposer une clarification de la spécificité des PME artisanales à partir de la notion de la proximité.

 

Les 7 proximités = être en mode « startup » tout le temps.

 

La gestion des entreprises artisanales peut être résumée à un mix de proximité. Ce rapprochement de tous les aspects de l’entreprise se décline sous différentes formes.

 

Proximité hiérarchique : La forte centralisation des modes de gestion de la petite entreprise artisanale peut-être interprétée comme une forme de proximité hiérarchique.  Cela implique une gestion centralisée car concentrée dans les mains de l’artisan, une personnalisation de la gestion en fonction de la personnalité et du rôle prépondérant de l’artisan.

Proximité fonctionnelle : La faible spécialisation des tâches peut être considérée comme une forme de proximité fonctionnelle. En effet, l’artisan-dirigeant est responsable de toutes les facettes de son entreprise ; de la gestion à la production, de la croissance aux ressources humaines, etc.

Système d’information de proximité : La proximité qu’établit l’artisan avec ses parties-prenantes, que ça soit les employés, les fournisseurs ou les clients, le système d’information est simple et direct, passant avant tout par une communication orale.

Proximité temporelle : Un artisan, en règle générale, est la parfaite incarnation de « carpe diem » ce qui implique généralement la mise en place d’une stratégie informelle et de cout-terme. En effet, la gestion d’une entreprise artisanale favorise un aspect intuitif de la stratégie, les qualités de flexibilités, de souplesse et de réactivité.

Proximité spatiale :  Les artisans sont très attachés à leur territoire (ville, région ou pays), ce qui les poussent à avoir forte insertion territoriale, à tisser des liens directs aves ses fournisseurs, son banquier, et ses apporteurs de capitaux et surtout ses clients.

Markéting de proximité : La stratégie d’un artisan dans sa commercialisation est basée sur la création d’un lien de confiance qui passe forcement par un contact direct avec le client.

Finance de proximité : Distinguer l’entreprise artisanale de l’artisan est un défi en soi, surtout en terme financier. En effet, il y a une forte concentration du capital entre les mains de l’artisan. Le sentiment d’être « maitre » de son destin, de sa création et sa gestion est un élément fondamental dans la quête de liberté que recherche un artisan.

 

En découle, un management sensoriel

Cette proximité omniprésente et le côté intuitif de la gestion d’une entreprise artisanale favorise un management sensoriel. Les 5 sens jouent un rôle prépondérant dans le processus de décision et de gestion.

L’entreprise artisanale est avant tout une aventure humaine basée sur le relationnel. C’est ainsi que le visuel, l’auditif, l’olfactif, le tactile sont au cœur des relations humaines mais aussi au cœur de la production. Le travail de l’artisan résulte en un produit, une pièce unique, presque une œuvre d’art.

Craftsman Artist Pottery Skill Workshop Concept

Souvent, on parle dans les écoles de commerce et dans le monde des affaires des relations B2B (business to business) et B2C (business to consumer). L’artisan à travers toutes ses relations, ses proximités avec ses parties prenantes représente l’apogée de l’H2H (human to human).

 

L’impact sur la gestion suite au comportement de l’artisan-dirigeant

Ces particularités de gestion ont un impact sur la façon de gérer une entreprise. Ce sont au final les valeurs qui guident la prise de décision.

Dans le choix du recrutement, c’est la relation de confiance qui surplombe les autres critères de sélection. C’est du favoritisme envers une relation humaine et personnelle plus que professionnelle pour éviter les intermédiaires et l’impersonnalité.

Dans le choix de la croissance, l’artisan-preneur va préférer une croissance interne au lieu d’externe. En effet, c’est une croissance organique (croissance due à l’activité propre) et non pas une une stratégie de croissance basée sur l’acquisition d’autres entreprises que l’artisan va préférer. C’est une façon de croitre en maximisant son savoir-faire et de contrôle sa croissance.

 

Conclusion :

 

Un artisan aime la proximité avec tous les aspects de son entreprise, ce qui différencie son entreprise artisanale aux autres entreprises. Cela peut générer des défis. En effet, dans une telle situation, il est fondamental de trouver un équilibre entre proximité et « avoir le nez dans le guidon ». La proximité est synonyme d’assurance et de rapprochement, mais il faut faire attention à ce qu’il ne devienne pas « enfermement ».

Aller à la barre d’outils